Un festival virtuel du film à domicile (Domum) est lancé à la faveur du confinement imposé par les autorités en raison de la pandémie du Coronavirus en Algérie. Cette idée originale a été lancée à Annaba, le 5 avril 2020, par l’Association culturelle  Daw’a al moutawassit (Lumière de la Méditerranée) avec le  concours de la direction de la culture d’Annaba, du Festival international du film amateur de Kélibia (FIFAK, Tunisie), des Journées cinématographiques de Damas, en partenariat avec le Centre algérien de la cinématographie (CAC). « L’événement aspire à encourager le génie créatif et donner vie aux activités culturelles durant ces circonstances exceptionnelles traversées par notre pays, à travers la production et la promotion de films produits à domicile. L’objectif étant aussi, d’animer la scène  culturelle plombée par les mesures préventives prises dans le  cadre de la lutte contre le Covid-19 et créer des distractions au sein des familles pour dépasser l’ennui durant le confinement sanitaire », ont expliqué les organisateurs.

Le comité d’organisateurs est constitué de Dalil Belkhoudir, coordinateur général, d’Ahmed Hamel, chargé du suivi artistique, d’Abdelhakim Djebnoune, chargé de la communication, de Dia Eddine Hachem, responsable des ateliers interactifs et de Mohamed Yazid Rabhi, assistant. En une vingtaine de jours, les organisateurs du Domum ont reçu 56 courts métrages et vidéo-art venus d’une quinzaine de wilayas du pays et de plusieurs pays étrangers comme la Syrie, l’Italie, la Tunisie, le Koweit et le Togo. La plupart des productions ont été tournées à domicile durant le mois d’avril 2020. C’était la condition pour participer au festival.

Une plateforme future pour les courts métrages

Les films ne devaient pas dépasser les 3 minutes. Les participants avaient toute la liberté de choisir leurs sujets à condition que l’idée soit originale et compréhensible. Ils pouvaient tourner les scènes avec un smartphone ou une caméra mais le montage devait se faire avec les applications téléchargées sur smartphone. Un comité de sélection a retenu une dizaine de films qui seront évalués par un jury composé de Salim Aggar, directeur du CAC, Fatima Ouezen, productrice, Messaoud Bouchaïb, réalisateur marocain, El Mouhhaned Keltoum, cinéaste syrien et Aymen El Djalili, ex-directeur du festival de Klibia. Les trois meilleurs films seront récompensés par des prix virtuels : l’arobase d’or, l’arobase d’argent et l’arobase de bronze. Les films participants sont diffusés sur la page Facebook du festival (https://www.facebook.com/Domum-Festival 107221924264917/) et sur Youtube. 

Le public peut visionner les films sur la page Facebook officielle du festival « Domum Festival » et voter pour un film qui pourrait recevoir le « prix du public », et ce, à travers ses interactions sur les réseaux sociax. Le festival sera clôturé ce jeudi 30 avril 2020 et les noms des lauréats seront annoncés lors d’une cérémonie virtuelle. Selon Dalil Belkhoudir, la page Facebook du festival deviendra une plateforme pour recevoir des courts métrages à longueur d’année avec, à chaque fois, des thématiques différentes. Des professionnels, des critiques et des techniciens vont intervenir sur la page pour des éclairages, des explications et des petites leçons sur le cinéma.