la SNTF assure le transport des produits vitaux et stratégiques
la SNTF assure le transport des produits vitaux et stratégiques

La Société nationale de transport ferroviaire (SNTF) a subi une perte estimée à un milliard de dinars en raison du confinement sanitaire imposé par les pouvoirs publics en raison de la pandémie du Coronavirus. Selon Yacine Bendjaballah, PDG de l’entreprise, ce montant représente 50 % du chiffre d’affaire, réalisé à la même période en 2019. « Le calcul réel de l’impact de la pandémie sur le mouvement des voyageurs et des entrées de la société se fera en novembre prochain lors de l’évaluation annuelle. Nous travaillons actuellement sur l’analyse des pertes subies par la société durant le confinement sanitaire jusqu’au mois en cours pour le présenter au gouvernement en vue d’une prise en charge. Cette évaluation se fait à la demande du Premier ministre Abdelaziz Djerad pour étudier l’état financier des sociétés nationales durant la période de la pandémie dans la perpective de les soutenir après», a précisé Yacine Bendjaballah, dans une déclaration à l’APS, ce mardi 5 mai.

Annuellement, la SNTF, qui transporte plus de 34 millions de voyageurs en douze mois, réalise un chiffre d’affaires de 4 milliards de dinars. Des installations et des équipements de la société ont été pillés, ces dernières semaines, d’après la même source. Il s’agit des fils électriques, des générateurs, des batteries, des extincteurs et des téléphones portables notamment à Constantine, Annaba et Alger.

La SNTF a suspendu à 100 % le transport des voyageurs en mars 2020 et a maintenu le transport des marchandises comme les céréales et le fer. Yacine Bendjaballah a indiqué que la société a mis à profit la période d’arrêt pour mener des opérations de maintenance sur les wagons et les locomotives. 50 % des 13.000 salariés de la SNTF ont été mis en congé pour cause de confinement.