Le directeur général de l’ES Sétif (Ligue 1 algérienne de football) Fahd Halfaya, n’est pas venu à la convocation de la commission de discipline de la Ligue de football (LFP) pour être auditionné au sujet de l’enregistrement sonore qui l’impliquerait dans le marchandage des matchs,. Selon l’avocat de l’ESS Nabil Beniya, cette absence serait dû à des « raisons de santé « .

 » Nous avons déposé une demande pour le report de l’audition à une date ultérieure, du moment que Halfaya n’a pu effectuer le déplacement pour des raisons de santé. Nous sommes dans l’attente de la réponse de la commission de discipline pour aujourd’hui via son site officiel « , a déclaré l’avocat à la presse, peu après sa sortie du siège de la LFP à Alger.

La toile s’est enflammée à la suite de la publication d’un enregistrement sonore dans lequel le directeur général de l’ESS sollicite l’aide d’un manager connu dans le milieu du football pour arranger des rencontres et favoriser ainsi son équipe pour le titre de champion d’Algérie au détriment des autres concurrents. Le premier responsable de l’Entente s’est empressé de nier en bloc, affirmant que l’enregistrement était un « faux » et a décidé de déposé une plainte contre x auprès des services de la sûreté de la wilaya de Sétif.

Tout en s’abstenant de dévoiler le nom du manager, l’avocat de l’Entente a indiqué qu’il allait  » déposer un dossier, mais en raison du droit de réserve, je ne peux pas dévoiler ses détails ».

Les membres du conseil d’administration de l’ES Sétif, réunis vendredi dernier, ont réitéré leur soutien à Fahd Halfaya et ont décidé d’attendre les résultats de l’enquête menée par les instances du football (FAF et LFP) avant d’envisager des sanctions que le DG de l’ESS.

Pour sa part, Le ministre de la Jeunesse et des Sports (MJS), Sid Ali Khaldi, a rapidement avait réagi à l’affaire. « Les réseaux sociaux ont repris un enregistrement sonore qui n’a aucun lien avec l’esprit sportif et les valeurs morales. En attendant l’issue de l’enquête sur les dessous de cette affaire et l’authenticité de l’enregistrement, je dénonce avec force ce genre de comportements qui enfreint les lois de la discipline sportive et porte un coup à l’intégrité et à l’image du sport algérien », a déclaré le ministre

La Fédération algérienne de football (FAF) avait également réagi à cet enregistrement, soulignant qu’elle s’était saisie de l’affaire, tout en dénonçant avec vigueur ces  » pratiques condamnables ».