L’usine Renault Algérie de Oued Tlélat à Oran où se monte les modèles Clio, Symbol et Dacia Stepwaya a fermé ses portes, après l’arrêt de ses lignes de production, pour au moins 45 jours.

Une décision qui met en chômage technique près de 1300 salariés qui « continueront à percevoir leurs salaires durant cette période », rapporte le quotidien Liberté dans son édition de mercredi 26 février .

L’usine subit de plein fouet les conséquences de l’arrêt des importations des kits SKD/CKD destinés au montage et a déjà été contrainte de procéder à des arrêt de production, au cours de 2019.

« Nous pensons que le retour à la normal dépendra de la publication prochaine du cahier de charge et de la délivrance des autorisations importations des kits », a expliqué un employé à Liberté.

Si tous les autres constructeurs automobiles subissent la décision de l’Etat de stopper les importations des kits, Renault Algérie subit le courroux du président Tebboune pour qui l’usine de Oued Tlélat « n’a rien à voir avec celle qui est installée au Maroc ».

Pour Tebboune « L’Algérie est vue par ses partenaires comme un grand marché de consommation. Nos maux viennent de l’importation débridée, génératrice de surfacturation, une des sources de la corruption favorisée par de nombreux pays européens »