M. Abdelaziz Djerad, nommé samedi par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune au poste de Premier ministre, a déjà occupé plusieurs responsabilités et hautes fonctions.

Né à Khenchela le 12 février 1954, M. Djerad est diplômé de l’institut des sciences politiques et des relations internationales d’Alger en 1976 et Docteur d’Etat en sciences politiques de l’université Paris X, Nanterre 1981.

Professeur des universités depuis 1992, il a enseigné dans plusieurs établissements universitaires en Algérie et à l’étranger. Il a contribué à la formation de nombreux universitaires et cadres de l’Etat.

Il a occupé plusieurs responsabilités auparavant dont celle de Directeur de l’Ecole nationale d’administration (ENA) d’Alger de 1989 à 1992. Il a été conseiller diplomatique à la présidence de la République après de feu Ali Kafi de 1992 à 1993, et a été secrétaire général de la présidence de la République de 1993-1995 auprès de Ali Kafi et Limaine Zeroual.

Le nouveau premier ministre a occupé également le poste de directeur général de l’Agence algérienne de coopération internationale de 1996 à 2000. Il a été également secrétaire général du ministère des Affaires étrangères de 2001 à 2003.

Il était également membre du Comité Central du Front de libération national (FLN). Il avait été des partisans de Ali Benflis lors de la Présidentielle d’avril 2004.

Il est auteur de nombreux ouvrages et article de sciences politiques et de relations internationales dont dont « La Géopolitique, repères et enjeux », publié aux éditions Chiheb.

En avril dernier, invité de la radio nationale, il avait affiché son soutien à la mise en œuvre des articles 7 et 8 de la Constitution et à « la mise en veilleuse » du 102.

A sa sortie de la présidence de la République, M. Djerad a déclaré « nous sommes aujourd’hui devant un défi majeur qui consiste en le recouvrement de la confiance en notre société », a-t-il ajouté, soulignant « la nécessité de travailler avec l’ensemble des compétences nationales, des cadres du pays et des citoyens et citoyennes » en vue de « relever les défis socioéconomiques et sortir de cette période délicate que traverse notre pays ».

M. Abdelaziz Djerad, qui a été chargé ce 28 décembre par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, de former le gouvernement, a mis l’accent sur l’impératif de « travailler ensemble pour relever les défis socioéconomiques auxquels se heurte le pays ».

Marié et père de 4 enfants, M. Abdelaziz Djerad a accompli son service national de 1984 à 1986.