Le gouvernement algérien par la voix du ministre du commerce Kamel Rezig a demandé officiellement à l’ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite la relancer du projet de la société saoudienne « Almarai » en Algérie, lors d’une rencontre avec l’ambassadeur saoudien.

Le projet d’une joint-venture entre les deux pays, sommeillent dans les cartons depuis 2009, après que les négociations entre les deux parties n’avaient pas abouties.

La société saoudienne « Almarai » est pionnière dans la production de plusieurs produits de base, notamment les produits laitiers, les jus, les viennoiseries, les produits avicoles et le lait pour nourrissons notamment dans la région du Moyen Orient et d’Afrique du nord.

Le ministre a lancé un appel du pieds aux opérateurs économiques saoudiens pour venir investir en Algérie, qui offre des avantages préférentiels aux partenaires, notamment les pays frères, qui possède un grands réseaux de distribution, et dont la loi de finances 2020 offre plusieurs avantages, selon le ministre du commerce.

Pour sa part, l’ambassadeur saoudien a rappelé les accords économiques conclus entre les deux parties, qui ont permis d’augmenter le volume des investissements saoudiens en Algérie dans divers domaines.