Depuis le début de la pandémie et malgré les mesures de préventions, les camps des réfugiés sahraoui ont enregistré leurs quatre premiers cas de contamination, a annoncé la ministre de la coopération sahraouie, Fatma El Mehdi.

L’annonce en a été faite, lors d’un exposé exhaustif, présenté par la ministre sahraouie sur la situation prévalant dans les camps de « La fierté et de la dignité », tenue lors d’une réunion élargie du groupe de suivi du chantier de renforcement des institutions de l’Etat sahraoui relevant de la Conférence européenne de soutien et de solidarité avec le peuple sahraoui (Eucoco).

Les premières mesures pour endiguer la propagation de la covid-19 ont été annoncée par le ministère délégué sahraoui des Affaires religieuses qui a décidé la suspension de la prière du vendredi dans les mosquées, sauf pour le personnel des mosquées, l’adoption des mesures de distanciation physique et les gestes barrières durant les prières, de procéder à la désinfection régulière des mosquées et de suspendre l’activité des écoles coraniques », a ajouté le communiqué du ministère des affaires religieuses.

Le ministère sahraoui a appelé l’ensemble des citoyens au « respect et à l’application de ces mesures en évitant toute forme de rassemblement dans l’objectif de préserver la sécurité de la société et de la mettre à l’abri de cette pandémie ».