Pétrole : l'Algérie appelle à la réduction de la production
Pétrole : l’Algérie appelle à la réduction de la production/Archives

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et son principal allié russe ne sont pas parvenus vendredi à s’entendre pour amplifier leurs baisses de production afin d’enrayer la chute des cours du brut affectés par l’épidémie de nouveau coronavirus, a déclaré le ministre russe de l’Energie, Alexandre Novak.

« A partir du 1er avril, compte tenu de la décision prise aujourd’hui, personne — ni pays de l’Opep, ni pays de l’Opep — n’a d’obligation de baisser la production », a déclaré M. Novak aux journalistes à l’issue de longues négociations à Vienne.

Durant ces réunions, la Russie a refusé l’offre de l’Opep d’une coupe collective supplémentaire de 1,5 million de barils par jour jusqu’à la fin de l’année 2020.