Face au COVID-19, les plus jeunes risquent également d’être exposés à la maladie, a souligné jeudi Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), lors d’un point de presse virtuel organisé depuis Genève.

“Les preuves suggèrent que les pics de cas dans certains pays sont dus en partie au fait que les jeunes baissent la garde pendant l’été de l’hémisphère nord”,a-t-il noté, ajoutant que l’un des défis auxquels “nous sommes confrontés est de convaincre les jeunes de ce risque”.

“Ne vous croyez pas invincibles! Les jeunes peuvent être infectés; les jeunes peuvent mourir ; et les jeunes peuvent transmettre le virus à d’autres”, a-t-il rappelé.

Selon lui, les jeunes doivent prendre les mêmes précautions que tout le monde pour se protéger et protéger les autres.

L’OMS rappelle que des informations fiables sont extrêmement importantes pour permettre aux gens de prendre les bonnes décisions pour leur santé dans le contexte de la pandémie. Selon le chef de l’OMS, les individus prennent des décisions en fonction d’un large éventail de facteurs liés à leur culture, leurs croyances, leurs valeurs, ainsi que leur situation économique.

L’OMS a enregistré jeudi plus d’1,6 millions de cas de COVID-19 confirmés dans le monde, dont plus de 662.000 décès.