Pétrole: en pleine crise du coronavirus, l'Opep tente d'arrêter la chute des prix
Pétrole: en pleine crise du coronavirus, l’Opep tente d’arrêter la chute des prix

Les ministres des pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), réunis jeudi à Vienne ont proposé « une réduction supplémentaire » de la production de pétrole de l’ordre de 1,5 millions baril par jour, a-t-on appris des sources proches de l’OPEP.

Les participants à la 178éme conférence ministérielle de l’OPEP, tenue jeudi à Vienne et présidée par le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, ont proposé « une nouvelle réduction de la production de l’ordre de 1,5 millions baril/jour, pour une période allant de fin mars jusqu’au mois de juin prochain », a précisé la même source.

Les ministres de l’OPEP ont également recommandé de prolonger jusqu’à la fin 2020, l’accord actuel de réduction de la production (1,7 million de barils par jour), sachant que cet accord prendra fin le 31 mars en cours.

Ces propositions seront soumises aux participants à la huitième (8e) réunion ministérielle des pays membres de l’OPEP et Non- OPEP (OPEP+), dont la Russie, prévue vendredi à Vienne.

Pour rappel, le Comité technique conjoint (JTC) de l’OPEP+, qui avait tenue une réunion extraordinaire, début février à Vienne a recommandé de prolonger jusqu’à la fin 2020, l’accord actuel de réduction de la production (1,7 million de barils par jour) et de procéder à une réduction additionnelle de production jusqu’à la fin de 2éme trimestre de 2020.

Les propositions des pays membres de l’OPEP interviennent dans un contexte mondial marqué par une chute importante des prix de l’or noir depuis le début de l’année en cours, provoquée par l’inquiétude des investisseurs de possibles conséquences de la propagation de l’épidémie de pneumonie virale (Covid-19) apparue en décembre dernier en Chine.

L’Algérie qui préside la conférence de l’OPEP, a appelé à la veille des réunions de l’Organisation à une action consensuelle et rapide pour faire face à la détérioration « inquiétante » des marchés pétroliers en raison de la propagation du coronavirus.

Le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, qui coprésidera la 8éme réunion de l’OPEP+ vendredi a souligné dans un entretien à l’APS que les ministres de l’Organisation ont apporté leur soutien à la recommandation du JTC selon laquelle il est nécessaire de procéder à une nouvelle baisse « substantielle » de la production.

Les discussions autour d’une nouvelle réduction » substantielle » de la production intervient après deux mois de l’entrée en vigueur de l’accord d’accroissement des baisses de production du pétrole d’au moins de 500.000 barils par jour (b/j), soit un total des baisses de 1,7 millions b/j par l’OPEP et ses alliés.