Antonio Guteress
DR

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a jugé samedi « scandaleux » la poursuite des violations de l’embargo sur les armes en Libye, affirmant que les pays qui y contribuent ne font « qu’augmenter l’action des groupes terroristes dans la région ».

« Nous assistons vraiment à un scandale, c’est absolument inacceptable que l’embargo continue à ne pas être respecté et qu’on assiste de plus en plus à la présence des terroristes étrangers en Libye », a déclaré M.

Guterres au cours d’une conférence de presse à Addis Abeba, tenue juste avant un sommet du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine sur les crises au Sahel et en Libye.

« Il faut que l’embargo soit respecté « , a ajouté le SG de l’ONU, qui a insisté sur la mise en place de mécanismes pouvant garantir l’application concrète des décisions du Conseil de sécurité des Natons Unies.

Il est « évident », a-t-il poursuivi que « la crise en Libye a été sérieusement aggravée par la présence des mercenaires étrangers et des équipements de certains pays et ce en violation claire des mandats du Conseil de sécurité « .

M. Guterres a soutenu que dans le cas de la Libye, « il faut rétablir la primauté de la loi internationale et l’application des décisions du Conseil de sécurité « .