Pour le Premier ministre Abdelaziz Djerad la suspension totale des vols « de et vers » l’Europe au titre de mesure préventive contre la propagation du coronavirus interviendra après une « étude minutieuse et objective » assurant que les autorités ne veulent pas « se précipiter à prendre des mesures qui ne correspondent pas à la réalité »., a expliqué le premier sur les ondes de la radio nationale.

Nous devons rapatrier les Algériens bloqués à l’étranger. C’est cela qui nous intéresse le plus », a expliqué le Premier ministre, ajoutant que l’option de la suspension totale des vols est possible en tenant compte de l’évolution de la situation pandémique .

« Nous devons analyser la situation et envisager graduellement des mesures de manière à prendre nos responsabilités », a-t-il également clarifié, avant de préciser que le transport maritime a été « totalement suspendu » dans le cadre des mesures prises pour faire face à la progression du nouveau coronavirus, a expliqué le premier ministre qui reconnaît la menace qui pèse sur les algériens, depuis que l’Europe est devenu l’épicentre de la pandémie. l' »Europe déclarée comme nouveau épicentre de l’épidémie constitue une menace pour notre pays », a affirmé M Djerrad.

L’intervention du premier ministre intervient alors que de plus en plus d’algériens réclament sur les réseaux sociaux la fermeture de l’espace aérien national

Depuis le début de la pandémie, l’Algérie compte quarante-huit cas touchés par le coronavirus et a enregistré cinq décès.