L’auteur algérien Youcef Baâloudj est le lauréat, dans la catégorie de la Nouvelle, du prix « Kounbor pour la littérature d’enfance » , un concours organisé par le Centre Al-Mohcine de la culture pour enfant en Irak et auquel ont prit part cinq cent écrivains.

L’écrivain algérien s’est dit « joyeux de recevoir un tel prix d’un pays de Lettres », tout en regrettant l’annulation de la cérémonie de remise des prix pour cause de coronavirus. « Autant je suis content d’être distingué, autant je suis mécontent en apprenant l’annulation de la cérémonie de remise des prix en raison du confinement »., a-t-il déclaré. « Les organisateurs ont dû se contenter d’expédier le bouclier par voie postale », a-t-il regretté.

Les travaux des lauréats seront publiés chez les éditions El-Ataba El-Alaouia, avant de les distribuer à une grande échelle dans le cadre d’un projet pour encourager la lecture chez les enfants.

Youcef Baâloudj n’en est pas à son premier coup d’essai. Il a déjà remporté plusieurs prix en Algérie et à l’étranger. Il a reçu le Prix Sharjah de la créativité arabe en 2012, le Prix du président de la République en 2014 et Prix de l’Instance arabe du théâtre 2018.

L’auteur a également à son actif d’autres travaux. Il est l’auteur d’un texte théâtral « El midhala », paru en Egypte en 2017, d’un recueil de poèmes intitulé « Dynamite. Lettres d’après la tempête »  ou encore « Je volerai un de ces jours »,  parus en Algérie respectivement en 2013 et 2016.