Image processed by CodeCarvings Piczard ### FREE Community Edition ### on 2019-12-27 07:36:49Z | |

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a évoqué lors de sa rencontre dimanche 19 juin avec deux journalistes des médias nationaux d’une possible initiative algéro-tunisienne pour la résolution de la crise libyenne.

Tout en réaffirmant que le règlement du conflit entre libyens « passe impérativement par la table du dialogue et que l’usage des armes n’a et ne sera jamais la solution », le Président Tebboune s’est dit confiant quant à la résolution de la crise qui frappe le voisin libyen.

« l’Algérie n’a aucune volonté de faire cavalier seul ne peut imposer une quelconque initiative ou solution sans parrainage des Nations unies et du Conseil de sécurité », a affirmé le Président tout en rappelant les mises en garde émise par l’Algérie « contre certains agissements », et regrettant « les tentatives d’implication de certaines tribus libyennes dans le conflit armé ces dernières 24 heures », a-t-il accusé.

Le président de la République s’est dit inquiet de voir ce pays transformé en champs de bataille entre grandes puissances, estimant que « c’est là une situation très dangereuse qui pourrait faire basculer la Libye dans le même sort que la Somalie  » craint le locataire d’El Mouradia.

Si plusieurs canaux de communication et de concertation existent avec la Mauritanie, la Turquie, l’Egypte et bien d’autres au niveau des ministres des Affaires étrangères, M. Tebboune a déploré le non-respect par plusieurs parties des conclusions de la Conférence de Berlin, sans cité les pays visés.