Kheireddine Zetchi favorable à une CAN tous les 4 ans
Archives

Le bureau fédéral de la Fédération algérienne de football (FAF) tiendra mercredi à 11h00 une réunion à Alger pour entériner l’échec de son initiative face à la fronde d’une grande majorité des présidents de clubs du championnat.

« Conformément à l’article 35/alinéa 2 des statuts de la FAF, le bureau fédéral tiendra une session extraordinaire en son siège à Dely-Ibrahim. Un seul point est inscrit à l’ordre du jour, à savoir l’examen de l’avenir de la saison 2019-2020. », précise le communique de la FAF.  

En clair la FAF enterre sa consultation écrite auprès des membres de son assemblée générale, qui devaient se prononcer sur la suite à donner au championnat 2019-2020, suspendu depuis mars en raison de la pandémie de Covid-19 . « Le bureau fédéral va devoir prendre ses responsabilités et décider seul de la suite à donner au championnat sachant q’une grande majorité des président de clubs se refusent à reprendre la compétition et demandent qu’une saison blanche soit officialisée », explique à RadiomPost un ancien membre de la FAF sous couvert de l’anonymat.

« Pour ne pas se mettre à dos les présidents de clubs comme celui du CRB qui réclame d’être déclaré champion d’Algérie car le chabab était en tête du championnat au moment de l’arrêt de la compétition, ni s’impliquer dans d’autres décisions, M Zetchi a voulu refiler la patate chaude aux présidents des clubs », détail l’ancien membre de la FAF.

Le coup de grâce est venue dimanche 26 juillet lorsque l’ES Sétif, de la JS Kabylie de CA Bordj Bou Arréridj (Ligue 1) ainsi que de l’USM Harrach et du DRB Tadjenanet (Ligue 2) ont officiellement refusé de répondre à l’initiative de la FAF et proposé de « former une commission tripartite, composée de représentants du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), la Fédération algérienne de football (FAF) et les clubs professionnels pour l’élaboration d’une feuille de route qui mettra le professionnalisme sur les rails », ajoute le communiqué diffusé à l’issu de la réunion.

En plus des président de clubs, Kheireddine Zetchi s’était également mis à dos le ministère de la jeunesse et des sports et l’influent président de la Ligue de football professionnel, Abdelkrim Medouar farouchement opposé au projet et qui s’est beaucoup démené en coulisse pour obtenir son rejet. « la LFP a mené de larges consultations avec les clubs des Ligues 1 et 2, en organisant des rencontres régionales avec les présidents des clubs, lesquels ont recommandé « d’arrêter le championnat et de se projeter sur la nouvelle saison », avait rappelé M Meddouar.