réunion du Haut Conseil de Sécurité
réunion du Haut Conseil de Sécurité

Le haut conseil de sécurité a décidé le confinement total à domicile, pour une durée de 10 jours de tous les habitants de la wilaya de Blida. Toute circulation y est interdite. Des sorties à caractères exceptionnelles sont soumises à l’autorisation de la Gendarmerie nationale. Le communiqué du haut conseil de sécurité fait état de mesures prises pour l’approvisionnement et d’installation de barrages sécuritaires qui veilleront au respect de ce confinement total.

Pour Alger, les autorités ont décidé le confinement de 19H à 7H du matin et interdiction de rassemblement de personnes et respect de la distance d’au moins 1 mètre dans les administrations, commerces et services. Ces mesures seront applicables aux autres wilayas si l’épidémie se poursuit.

Sur un plan national, il a été décidé la fermeture de tous les cafés et restaurants à l’exception des magasins d’alimentation générale. Toute infraction sera soumise à de lourdes sanctions allant jusqu’à l’interdiction à vie de l’exercice de toute activité à caractère commerciale. ces mêmes mesures sont appliquées aux salles des fêtes.

L’interdiction de circulation avec le taxi à travers tout le pays. Toute infraction est passible de lourdes sanction allant jusqu’au retrait de la licence de transport.

Par ailleurs les services des douanes sont instruits à effet d’alléger les procédures de dédouanement des équipements médicaux et produits sanitaires dédiés à la lutte contre le coronavirus Covid-19 à travers la mise en place d’un couloir vert.

Les responsables des collectivités locales doivent mettre en œuvre des actions de grande envergure en vue d’assurer la désinfection et de décontamination des lieux publics. Il est fait obligation aux établissements sanitaires de tenir des listes de volontaires ou de bénévoles qui voudraient s’inscrire, y compris les médecins privés et tout personnel médical et paramédical, et de leur mise à jour quotidienne pour faire face à l’évolution de l’épidémie.

Les autorités ont souligné que la mesure de libération de 50% des effectifs est applicable également aux secteurs économiques et services publics et privés, dont les pertes occasionnés seront examinées et évaluées pour une prise en charge ultérieure par l’Etat.

Des commissions seront créés autour des walis en charge de coordonner l’action sectorielle de prévention et de lutte contre la pandémie du Coronavirus Covid-19. Ces commissions sont composées du wali, président, du procureur général, du commandant du groupement de gendarmerie, du chef de sureté de wilaya, du représentant de la DGSI, du président de l’APW et du président de l’APC de chef lieu de wilaya. Elles sont chargées d’exécuter les décisions de la commission nationale de sécurité dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus Covid-19.

Ces commissions sont autorisées à prendre des initiatives locales et si nécessaires moduler les décisions en fonction des spécificités des wilayas, en toute responsabilité. Les walis sont instruits pour prendre les mesures appropriées d’adaptation au plan local pour la mise en œuvre de ces mesures.