L’Algérie a enfin récupéré les 24 crânes de combattants algériens, conservés au Muséum’ national d’histoire naturelle de Paris (MNHN) depuis 1880. L’annonce en a été faite par le chef de l’Etat lors de la cérémonie de remise des grades militaires tenue ce matin au Palais du Peuple.

Présent à la cérémonie qui se tenait au palais du peuple Dahou Ould Kablia, président de l’Association des anciens du Ministère de l’armement et des liaisons générales (MALG)., n’a pas caché son émotion et qualifié cet »évènement » d »historique ». « c’était la dignité de l’Algérie qui a été recouvrée, c’est à la gloire de la révolution, de la résistance, c’est surtout à l’avantage de monsieur le Président de la République », a-t-il déclaré à l’APS.

L’autre grande figure de la révolution, Youcef Khatib (colonel Hassan, chef de la wilaya IV historique), a affirmé qu' »on doit transmettre l’Histoire avec un grand H à la jeunesse à laquelle appartient l’avenir », a-t-il déclaré à l’APS.

L’affaire a été portée à l’opinion publique en 2011 par le chercheur en histoire, l’Algérien Ali Farid Belkadi, qui avait révélé que les restes mortuaires d’Algériens, ayant résisté à la colonisation française au XIXe siècle, avaient été retrouvés au MNHN de Paris.