La présidente par intérim de la Bolivie Jeanine Añez a annoncé jeudi qu’elle avait été testée positive au coronavirus et qu’elle allait bien. 

«Je suis positive à la COVID-19, je vais bien, je travaillerai à l’isolement. Ensemble, nous allons aller de l’avant», a écrit Mme Añez sur son compte Twitter.

«Je serai en quarantaine pendant quatorze jours et ferai un autre test. Je me sens bien», a ajouté la dirigeante de droite de 53 ans, dans une vidéo publiée sur le même compte.

Il s’agit du second chef d’État sud-américain positif au coronavirus, après le président brésilien Jair Bolsonaro, qui en a fait l’annonce mardi. Au Venezuela, le no2 du régime Diosdado Cabello a également été infecté.

En Bolivie, trois membres du gouvernement Añez, notamment les ministres de la Présidence Yerko Nuñez et de la Santé Eidy Roca, avaient fait savoir ces derniers jours qu’ils avaient été contaminés.

«Puisque la semaine dernière, beaucoup d’entre eux (parmi les membres du gouvernement, NDLR) ont été testés positifs au coronavirus, j’ai fait le test et il a aussi été positif», a précisé Mme Añez, qui a succédé au président de gauche Evo Morales, qui a démissionné en novembre 2019.

La cheffe de l’État a tenu ces derniers jours des réunions virtuelles via la plateforme Zoom depuis la résidence présidentielle, selon l’un de ses ministres.

La Bolivie, qui compte 11 millions d’habitants, a enregistré un total de 42 984 cas de contamination et déplore 1577 décès liés au Covid-19.