La chambre d’accusation près de la cour d’Alger a rejeté ce mercredi 25 mars, la demande de liberté provisoire déposée par les avocats du militant Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche, placés en détention provisoire à la prison d’El Harrach depuis le 10 mars. Ils sont accusés « d’incitation à attroupement non armé et atteinte à l’unité nationale (article 100 alinea 1 et article 79 du code pénal) »

En outre la chambre d’accusation a refusé la lever du contrôle judiciaire à l’encontre du journaliste Khaled Drareni, arrêté le 7 mars pour avoir filmé un rassemblement dans le centre d’Alger. Le journaliste a été libéré le 10 mars et placé sous contrôle judiciaire par le procureur de la république.