Coronavirus : "La LFP saisira la FAF pour prendre une décision"

A l’arrêt depuis le 18 mars pour cause de pandémie de Covid-19, les rencontres de championnat de Ligue 1 reprendront le 20 novembre en a ainsi décidé le Ministère de la Jeunesse et des Sports et la fédération algérienne de football (FAF)l. Les rencontres et les entraînements des clubs de ligue 1 du football se dérouleront à huis-clos, a décidé le MJS et la FAF.  

Une reprise de championnat qui s’effectue dans une ambiance pétaudière après les dernières décisions annoncées par la FAF et la Ligue de football professionnelle (LFP). La désignation du CRB comme champion d’Algérie a laissé des traces, alors qu’une majorité des présidents de club militaient pour l’arrêt du championnat, sans désignation du champion.

La décision du tribunal arbitral des sport de Lausanne (TAS) dans l’affaire du match USMA-MCA a un peu plus terni l’image de l’instance du football national. Elle marque un désaveu pour la commission de discipline, la commission de recours et enfin le Tribunal algérien des sports (TAS algérien) qui avaient débouté les recours du club de soustra contre leurs décisions (match perdu plus des pénalités). Le TAS de Lausanne a annulé l’ensemble de leurs décisions et donné gain de cause à l’USMA.

La défiance des dirigeants de la JSK qui avaient décidé de poursuivre le stage d’intersaison à Akbou dans la wilaya de Bejaia, malgré l’interdiction de la LFP qui rappelaient que tous les entraînements et regroupements sportifs demeuraient toujours suspendus ,marque un peu plus le désamour entre les patrons des grands clubs du championnat et les instances du football national.