La Chambre d’accusation de la Cour d’Alger a rejeté la demande de mise en liberté provisoire introduite par les défenseurs du directeur général de l’ES Sétif, Fahd Halfaia, et du manager de joueurs Nassim Saâdaoui, placés sous mandat de dépôt dans l’affaire de trucage présumé de matchs fuité par un enregistrement sonore ,a appris l’APS dimanche auprès d’une source proche du dossier.

La Chambre d’accusation a confirmé la décision initiale prise par le juge d’instruction de la première chambre, le 7 juin, lors de la comparution des deux accusés au niveau du tribunal de Sidi M’hamed (Alger).

Saâdaoui est accusé d’atteinte à la liberté d’autrui, diffamation et enregistrement d’appel téléphonique sans consentement, alors que Halfaia est accusé de trucage de matchs.      

Selon le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed, les deux hommes encourent une peine allant de 2 à 10 ans d’emprisonnement.