Kheireddine Zetchi favorable à une CAN tous les 4 ans
Archives

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF) Kheireddine Zetchi, a réitéré ce vendredi au micro de la radio nationale la position de l’instance fédéral et des ligues régionales favorables à la reprise des rencontres de football, suspendues depuis le 16 mars en raison du COVID-19,

« La volonté de la FAF et des ligues est de reprendre la compétition, mais nous sommes conscients de l’intérêt suprême de notre pays « , a déclaré Zetchi sur les ondes de la radio nationale.

Pour M Zetchi, les championnats reprendraient après « la levée du confinement et autorisation de rassemblements », comme décidé lors de la récente réunion du Bureau exécutif de la Fédération algérienne (FAF).

« Si le championnat viendrait à être suspendu définitivement, nous allons nous adapter. Si nous devons arrêter cet exercice, il va bien falloir entamer un jour ce championnat. Tous les aspects sanitaires doivent être pris en considération. Notre idée est de faire en sorte de terminer la saison 2019-2020, qui sera une préparation en vue du prochain exercice. Un arrêt actif en quelque sorte », a-t-il expliqué.

La FAF a remis, lundi, au ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) le document portant « Mesures envisagées pour la remise du jeu », en relation avec la pandémie de COVID-19.

Plusieurs voix se sont élevées ces derniers jours pour demander l’arrêt définitif du championnat par crainte d’une propagation du coronavirus. C’est la cas du Dr Berkani, président du Conseil National de l’Ordre des Médecins « Je pense qu’il serait mieux d’annuler la saison sportive, car je suis persuadé que le protocole sanitaire ne sera pas respecté par les clubs… Il ne faut pas compliquer davantage la situation en relançant la compétition sportive. Le football est un sport de contact, donc le risque est partout : sur le banc, dans les vestiaires et dans l’enceinte sportive en général. Donc, je plaide pour un report où carrément l’annulation de la saison, c’est la meilleure décision qu’on puisse prendre aujourd’hui », a-t-il déclaré à l’APS.