C’était dans l’air. La fédération algérienne de football (FAF) a décidé d’annuler l’édition 2019-2020 de la Coupe d’Algérie de football, a appris l’APS dimanche auprès de la FAF.

A croire que le sort de la compétition était scellée depuis longtemps, mais la FAF voulait obtenir une réponse officielle de la Présidence, qui a son mot à dire dans l’organisation de cette compétition très populaire.

« Sachant que la compétition populaire de la Coupe d’Algérie relève en grande partie de la Présidence de la République, nous avons estimé qu’il fallait la saisir pour avoir son avis. Nous avons en fait clairement demandé à la Présidence si elle était d’accord pour l’annulation pure et simple de cette épreuve au même titre du reste que le championnat, dont le sort a été scellé par le bureau fédéral. », avait expliqué une source proche du dossier au quotidien Liberté, le 13 août.

Avec la décision de suspendre la coupe d’Algérie, la FAF doit maintenant régler l’épineux problème de la désignation du second représentant algérien en coupe de la Confédération, qui revient au vainqueur de cette compétition.

« il sera désigné mardi au cours de la réunion du BF. Je tiens à préciser que les clubs amateurs, à savoir l’ASM Oran, l’A Boussaâda et le WA Boufarik sont exclus de ce choix. Aucun tirage au sort n’est envisagé pour désigner l’équipe participante. », a expliqué à l’APS Larbi Oumamar, membre du Bureau fédéral

Au moment où la coupe d’Algérie était suspendue en raison de la pandémie de Covid-19, la compétition avait atteint les quarts de finale (aller). Les équipes qui étaient engagées étaient l’ES Sétif, le CABBArreridj, le WA Boufarik, l’US Biskra, le Paradou AC, l’USM Bel-Abbès, l’ASM Oran, et l’A Boussaâda.