« C’est illogique de parler d’une saison blanche du moment que nous ne pouvons pas prévoir ce qui va se passer », a déclaré le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Abdelkrim Medouar pour qui « ‘aucune hypothèse n’a été évoquée pour le moment si la suspension des compétitions serait prolongée au-delà du 5 avril. », a-t-il fait savoir.

Il faut dire que le président de la Ligue doit faire face aux pressions des président de club qui réclament pour certains qu’on annule la fin du championnat et qu’on décrète une saison blanche, alors que d’autres patrons de clubs ne l’entendent pas de cette oreille et veulent une reprise du championnat dès que les conditions sanitaires le permettent.

« Nous avons réfléchi à un nouveau calendrier, concernant notamment les matchs de mise à jour des deux Ligues professionnelles (trois en Ligue 1 et 2 en Ligue 2, ndlr), et la suite des quarts de finale de la Coupe d’Algérie. Les matchs pourraient bien avoir lieu à huis clos. En revanche, rien n’a été décidé dans le cas où la reprise ne se ferait pas à partir du 5 avril prochain. Nous sommes en train de travailler selon la situation actuelle. Si le championnat va reprendre à partir de la date fixée par le MJS, la fin de la compétition pourrait être décalée jusqu’en juin prochain », a ajouté Medouar.

Le président de la LFP a lancé un appel à la famille du football algérien, « pour faire preuve de responsabilité et de vigilance devant ce virus qui frappe notre pays. La prévention est notre unique arme pour faire face à cette pandémie. Concernant les joueurs, ils devront suivre le programme d’entraînement individuel concocté par leur staff technique pour entretenir la forme. Je souhaite que ce virus disparaisse le plus rapidement possible en Algérie et dans le monde entier », a-t-il souhaité.