Onze œuvres ont été sélectionnées pour prendre part à la première édition du festival international du monodrame féminin qui se déroulera du 1er au 5 février prochain à El-Oued, a indiqué vendredi le commissaire du festival, à l’APS.

Ces œuvres ont été sélectionnées parmi 41 œuvres théâtrales de neuf pays (Palestine, Egypte, Tunisie, Maroc, Syrie, Irak, Libye, Espagne et l’Algérie), réceptionnées par la commission de lecture et de sélection, a précisé Ahmed Nabil Messai, également président de l’association « Settar » de création théâtrale.

La sélection s’est opérée sur la base de trois critères techniques, à savoir « la profondeur du contenu du texte, l’interprétation sur scène du comédien et la mise en scène théâtrale adaptée au texte », a-t-il ajouté.

L’Algérie participe avec deux œuvres traitant de la situation que vit  le pays et intitulées « Aoudjaâ El-Samt » du théâtre Bouderga (El-Bayadh) et « Ahat El-Djazair » de la coopérative culturelle « Anis ».

La Tunisie est présente avec aussi deux œuvres « Radjelouna » de l’association théâtrale « En-Nahr » et « Data Youm » de l’association théâtrale « En Nedjm », tandis que la Libye présente un monodrame intitulé « Hikaya Traboulsia ».

Avec une œuvre chacune, la Palestine est représentée avec « El-Medjnouna », la Syrie avec « Nedima », l’Irak avec « Enyab », le Maroc avec « Achikatou El-Maout », l’Egypte avec « Ana Carmen » et l’Espagne avec « Kadiyet Foustane ».

Selon le commissaire du festival, des ateliers d’application et de formation sont également prévus dans le cadre de ce festival sur le monodrame, l’interprétation et la scénographie, en plus de la présentation de communications académiques par des spécialistes de l’art du monodrame de pays arabes.

Cette première édition qu’abrite la Maison de la Culture Mohamed lamine Lamoudi, est dédiée à la regrettée comédienne Sonia.