Algériens bloqués à Istanbul
Algériens bloqués à Istanbul

Des centaines de passagers algériens sont toujours bloqués à l’aéroport d’Istanbul depuis cinq jours. Aucune solution ne semble se dégager malgré la diffusion de vidéos sur les réseaux sociaux alertant sur la situation. « C’est tout ce qui nous reste. Nous n’avons aucun interlocuteur. Nous sommes des passagers d’Air Algérie. Nous sommes passés par la PAF, enregistré nos bagages. Nous sommes au niveau des gates. Et nous attendons. Nous passons nos journées et nos nuits dans ces salles d’embarquement. Nous sommes plus de 600 passagers. On nous a promis un avion de type Airbus. Il y a aussi des passagers de trois vols de Turkish Airlines qui sont toujours en haut. On peut parler de 1800 personnes en tout », témoigne Souhil, contacté par Radio M PostSelon lui, un vol d’Air Algérie, prévu le samedi 21 mars 2020 à 21 h 40, a été annulé, sans explications. « Vendredi 20 mars, ils ont affiché les vols programmés vers l’Algérie. Nous avons tous enregistré. Cela a duré jusqu’à 6 h du matin. Samedi 21 mars, trois avions d’Air Algérie sont venus, mais pas le quatrième avion. Le chef d’escale nous a dit qu’il faut attendre une ou deux heures pour ce vol de 21h 40. Il nous a dit qu’il ne pouvait pas être précis. Depuis, ce chef d’escale a disparu. Le consul d’Algérie est venu discuter avec trois ou quatre personnes qui lui ont dit qu’ils voulaient entrer en Algérie alors qu’il leur a proposé d’être hébergés dans un hôtel. Depuis rien. Nous sentons comme si nous n’avons pas de pays. Nous sommes totalement coincés. Même les boutiques sont fermées ici. Nous sommes livrés à nous même, aucune information, aucune visibilité. Il nous reste que les réseaux sociaux pour diffuser des vidéos. Nous lançons un appel de détresse », se plaint-il. Une association d’algériens établis en Turquie a apporté des produits alimentaires aux passages bloqués avant d’être relayé par le Croissant rouge turc qui distribue des plats chauds depuis mardi 24 mars.

https://www.facebook.com/%D8%AC%D8%B2%D8%A7%D8%A6%D8%B1%D9%8A%D9%88%D9%86-%D8%B9%D8%A7%D9%84%D9%82%D9%88%D9%86-%D9%81%D9%8A-%D9%85%D8%B7%D8%A7%D8%B1-%D8%A7%D8%B3%D8%B7%D9%86%D8%A8%D9%88%D9%84-%D8%AA%D8%B1%D9%83%D9%8A%D8%A7-100280931625172/?__tn__=kCH-R&eid=ARAyLXqTxN02A4B9KMZgdUsKO0J6ts-NLPkipC6NSAqLKGOFgrAfqeHEYyleLaVeYFhBHPCkYXFUqK30&hc_ref=ARQGAUs0jaxA3pnHoepqyOPR8k4hBYKRITOW5kOmd3qnBEIo9-Oc4e2-J0TR_LpHRtc&fref=nf&__xts__[0]=68.ARBqkoYA_sMHmHmuXXDYg3dh7hltM5KmtKRLM8ytQQQ5WYmi7K_DBSONqmmarwwzEmeUN_XKAOm2rxHKU65NrzqLAxxqHOpJVE3JqUTCyqSjvW6e0Xm8f1TByxLCNw0-EKBPH3jkG4Krcw4qho9xVFoXK1FCoeFKkazfX6O_1zdZHd5WwFRp7Fb1cX30lcJuf9qpSbCCIL4RZ4DxulUXuaH9zQ2jIT-2GsUfxkt1upxeOPT4uCzVNcXe0utYkK6ILrIzuRnt8RemVmvmb4G9etYfaxKx6g-9TntWbLow6u17qLvmRzzi5ddgfS7xJ2lmH7hxiHa5Ba4NhTIpHcM

Vols suspendus

Le samedi 21 mars, Air Algérie a annoncé avoir réservé 7 vols pour rapatrier les algériens bloqués à Moscou, Vienne, Tunis et Istanbul. Six vols ont été assurés. Selon des sources informées, la situation des passagers algériens bloqués à Istanbul ne relève plus d’Air Algérie puisque le ciel européen est fermé en raison de la propagation du coronavirus. Obtenir des autorisations de survol dans un contexte exceptionnel paraît compliqué, relève d’arrangements entre Etats. Les autorités turques, selon d’autres sources, auraient refusé l’atterrissage d’un avion venant d’Algérie dans la situation actuelle. D’autres sources avancent qu’Alger auraient refusé une offre de Turkish Airlines de transporter les algériens bloqués à Istanbul. Dans une vidéo, un responsable de l’aéroport d’Istanbul apparaît en parlant en arabe dans un mégaphone et s’adresse à des passagers algériens : « ce n’est pas de notre faute, c’est votre gouvernement qui ne le veut pas. L’aéroport (d’Alger) est fermé. Le gouvernement algérien refuse l’entrée de passagers de l’étranger. Revenez à Istanbul, contactez votre ambassade. Ici, il n’y a rien ni à manger ni à boire. Vous pouvez même attendre un mois».

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2282850762016559&id=100008749728923

Radio M Post n’a pas pu obtenir de réponse précise auprès du ministère turque des Affaires étrangères. Idem auprès de l’Ambassade d’Algérie à Ankara, contactée à plusieurs reprise. « Ils sont en réunion. Moi, je ne suis pas habilitée à vous informer », a répondu une femme au téléphone, après une dizaine de tentatives. Le 17 mars 2020, Turkish Airlines a suspendu tous ses vols vers l’Algérie jusqu’au 9 avril 2020. Air Algérie a, pour sa part, suspendu ses liaisons aériennes internationales à partir du 18 mars 2020. A Alger, c’est le silence total. Embarras? Capacités de confinement limitées en Algérie? Pas de réponse pour l’instant. Les passages algériens bloqués à Istanbul annoncent, sur une page créée sur Facebook, avoir signé « une déclaration sur honneur », confirmant leur acceptation de se soumettre à l’isolement sanitaire, une fois entrés au pays.