Plus de 9 604 040 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l’épidémie, dont au moins 4 770 300 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

Les États-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 122 238 décès pour 2 398 491 cas. Au moins 663 652 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 54 971 morts pour 1 228 114 cas, le Royaume-Uni avec 43 230 morts (307 980 cas), l’Italie avec 34 678 morts (239 706 cas) et la France avec 29 752 morts (197 755 cas).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao) a officiellement dénombré un total de 83 462 cas (13 nouveaux entre jeudi et vendredi), dont 4634 décès (0 nouveau), et 78 439 guérisons.

L’Europe totalisait vendredi à 7 h 195 028 décès pour 2 603 552 cas, les États-Unis et le Canada 130 777 décès (2 501 065 cas), l’Amérique latine et les Caraïbes 105 753 décès (2 296 254 cas), l’Asie 31 827 décès (1 150 766 cas), le Moyen-Orient 14 722 décès (695 172 cas), l’Afrique 9034 décès (348 202 cas), et l’Océanie 133 décès (9038 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).