L’Union européenne s’apprête à exclure l’Algérie de sa liste de pays sûrs en provenance desquels sont autorisés les voyages non essentiels, affirme Reuters.

La décision a été prise ce mercredi à l’issue d’une réunion entre ambassadeurs de l’UE.

Si cette décision est confirmée par écrit, cette liste de pays où l’épidémie liée au nouveau coronavirus est jugée maîtrisée va être ramenée à 11. Elle comprendra l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Corée du Sud, la Tunisie et l’Uruguay.

La Chine figure aussi sur cette liste à titre provisoire mais sa présence ne sera confirmée que si elle-même autorise l’arrivée de voyageurs en provenance de l’UE.

Cette liste ne devrait pas être modifiée en août, mois durant lequel les institutions européennes à Bruxelles sont généralement à l’arrêt. Des pays pourraient néanmoins être retirés de la liste en cas d’aggravation soudaine de la situation sur leur sol.

Cette liste est uniquement donnée à titre indicatif, sans caractère contraignant, pour les 27 pays de l’UE alors que certains, notamment dans le sud du continent, cherchent à sauver leur saison touristique.

Certains Etats membres, comme l’Italie ou la Belgique, ont pour leur part choisi de n’ouvrir leurs frontières à aucun touriste en provenance d’un pays extérieur à l’UE.