Coronavirus : « Testez, testez, testez ! », une recommandation de l’OMS difficile à appliquer en Algérie
Coronavirus : « Testez, testez, testez ! », une recommandation de l’OMS difficile à appliquer en Algérie/ Archives

Les laboratoires pharmaceutiques associés à l’administration fédérale américaine dans le cadre du programme de lutte contre le coronavirus devraient être en mesure de débuter activement la fabrication d’un vaccin d’ici la fin de l’été, a déclaré lundi un haut représentant de l’administration américaine.

S’exprimant sous couvert d’anonymat, il a ajouté que Washington travaillait déjà avec des entreprises pour équiper des usines de fabrication et acquérir des matières premières.

L’administration Trump a contribué à financer jusqu’à présent le développement de quatre vaccins potentiels contre le COVID-19 dans le cadre du programme “Operation Warp Speed” (“opération vitesse de la lumière”), qui a pour but de produire 300 millions de doses d’un vaccin d’ici la fin 2021.

Le gouvernement fédéral a accordé des bourses d’au moins plusieurs centaines de millions de dollars aux groupes pharmaceutiques Johnson & Johnson, Moderna, AstraZeneca et Novavax.

Un contrat a aussi été signé ce mois-ci avec Regeneron Pharmaceuticals pour aider celui-ci à fournir des traitements aux patients malades après avoir contracté le virus.

Les essais cliniques pour les traitements peuvent déboucher sur des résultats en l’espace de quelques semaines, rendant possible la production de centaines de milliers de médicaments d’ici l’automne, a dit le haut représentant de l’administration américaine.

Il a aussi indiqué que des crédits supplémentaires pourraient être annoncés par l’administration fédérale à l’avenir.