Me Bouchachi: l’emprise des services de sécurité est partout

Le procès expéditif en appel de Karim Tabbou, visiblement victime d’un problème cardiovasculaire et condamné à un an de prison ferme en appel par la cour d’Alger suscite une vive colère des avocats. C’est un « dérapage grave » dans le pays.  » Le comportement de la justice est sans précédent depuis l’indépendance » a déclaré Me Mostefa Bouchachi.

Gepostet von Aicha Zamit am Dienstag, 24. März 2020

Me Zoubida Assoul a parlé d’un « dérapage grave », le pouvoir judiciaire et le pouvoir politique en « portent la responsabilité ». Karim Tabbou a été privé son droit à la défense, il a été privé du droit à un procès. Abdelghani Badi A également dénoncé dans les termes les plus vifs un procès expéditif . Ce sont les valeurs judiciaires élémentaires qui ont été bafouées, ont-ils indiqué.