Mustapha Berraf président du Comité olympique algérien (COA) a présenté mardi 25 février sa démission « verbale » aux membres du Bureau exécutif du COA, invoquant la « pression » des membres de sa famille « qui n’en pouvaient plus de faire » face aux « attaques répétées » dont ils font l’objet, a expliqué M Berraf aux membres exécutifs du COA qui ont refusé cette décision.

« Après avoir pris connaissance de la décision de démission du Président du COA de son poste, le Comité exécutif a rejeté à l’unanimité cette décision et demande au Président de continuer sa mission, afin de ne point perturber la bonne marche de notre instance nationale olympique et la préparation de nos athlètes aux Jeux olympiques 2020« , ont écrit les membres dans un communiqué non signé mais avec l’en-tête du COA.

Selon un membre du comité du COA contacté par l’APS « Berraf était fatigué, on lui a demandé d’aller se reposer et dit que nous rejetions sa démission qu’il n’a à aucun moment notifiée par écrit« , a t-il expliqué.

Pour le Comité exécutif, le président du COA fait l’« objet d’un harcèlement moral et d’attaques injustes et répétées touchant à sa personne, à sa dignité et à celle de sa famille émanant des mêmes personnes depuis le début du mandat olympique« .