Cheikh Chemsou n’officiera plus sur la Chaîne Ennahar-TV. Le turbulent et très contesté Cheikh est désormais interdit d’antenne dans la chaîne d’Anis Rahmani. Souad Azouz, l’épouse et actuelle directrice du groupe vient de lui signifier la fin de son contrat.

Tout a commencé par une plainte de la commission ministérielle des affaires religieuses et des Wakfs auprès de l’ARAV ( l’autorité de régulation de l’audiovisuel ).

L’affaire remonte au 18 mai dernier, où le télé-prédicateur avait fait une contesté dans son émission « Insahouni » [Conseillez-moi, ndlr] diffusée sur Ennahar TV; une fatwa énoncée par la commission religieuse ministérielle; stipulant qu’il est autorisé d’avancer la zakat de l’Aïd El Fitr deux ou trois jours avant la fête religieuse, en raison du contexte sanitaire que traverse le pays.

Le tonitruant Cheikh Chemsou n’est pas de cet avis. Il explique que cette fatwa convertit la Zakat en une aumône « Sadaqa » et donc qu’ il fallait à nouveau de la «Zakat».

L’ARAV convoque et sermonne la directrice d’Ennahar-TV qui, à son tour, tente de trouver une issue honorable en demandant à Cheikh Chemsou de présenter ses excuses à la télé. Il refuse. Ce qui pousse Souad Azouz à suspendre l’émission et à mettre fin au contrat de Cheikh Chemsou qui officie depuis six dans la chaîne tant décriée, d’Ennahar-TV.

Cheikh Chemsou n’est pas à sa première polémique. Pour rappel, il s’était opposé à la fatwa de la même commission à propos de la fermeture des mosquées. Sauf que celle-ci a définitivement scellée son sort.