L’ancien international algérien Antar Yahia est en négociation avancée avec la direction de l’USMA pour occuper le poste de directeur général du club. Selon, Achour Djelloul PDG du groupe Serport, les négociations entre les deux parties « ont bien avancés ».

« Je peux l’annoncer aujourd’hui, les négociations avec Anthar Yahia sont à un stade avancé sur une échelle de 7/10. Il fera partie de l’organigramme de l’USMA pour la saison 2020-2021, avec bien évidemment un projet sportif », a-t-il affirmé sur les ondes de la radio nationale.

Le probable futur DG du club va découvrir une formation usmiste qui tente de se relancer après le traumatisme vécu par l’incarcération pour malversations du propriétaire de l’USMA, Ali Haddad. Depuis lors, le club s’était débattu dans d’interminables problèmes financiers et sportifs, qui l’ont privé de recrutement et ont poussé l’entraîneur Bilel Dziri a jeté l’éponge en février 2020.

L’arrivé du groupe des services portuaires Serport comme actionnaire majoritaire de la société sportive par actions SSPA/USM Alger, après avoir racheté 94,34% des actions du club à la famille Haddad offre aux supporters de l’USMA l’espoir de voir leur club jouer les premiers rôles en championnat.

Pour autant, l’arrivé de Antar Yahia pour chapeauter le secteur sportif du club est un parie que tente le propriétaire du club, alors que l’ancien international algérien vient de connaître une fin de parcours houleuse avec L’US Orléans (Ligue 2/France) dont il était le manager général depuis décembre 2016.

Baisse des salaires des joueurs

Interrogé sur la possibilité de recourir à une baisse salariale, au vu de la suspension de la compétition provoquée par le nouveau coronavirus , le PDG du groupe Serport a annoncé qu’il y penser.

« C’est tout à fait logique de réfléchir à une baisse de salaires alors que le football est à l’arrêt, qui s’est répercutée sur les recettes. La procédure va concerner uniquement les joueurs, dont les salaires sont très importants », a-t-il ajouté.

Enfin, le premier responsable du club algérois a estimé qu’une éventuelle reprise du championnat, suspendu depuis le 16 mars, « devra se faire progressivement, au risque de mettre la vie des joueurs en danger », a-t-il conclu.

Le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) a annoncé mercredi sa décision de prolonger la suspension, jusqu’au 19 avril, de toutes les manifestations sportives, dans le cadre des mesures de prévention face au coronavirus.