Le gouvernement a décidé de rendre « strictement obligatoire » le port des masques dans l’espace public à partir du premier jour de l’Aïd El-Fitre et enfreindre cette « obligation impérative exposerait les contrevenants à des sanctions légales ».

« L’entrée dans les espaces et autres lieux publics tels que les marchés couverts, les souks, les cimetières, les parkings et les magasins, etc… est formellement interdite sans port de masque et respect de la distanciation physique », précise le communiqué du gouvernement.

Le gouvernement s’engage à fournir à « grande échelle » des masques « et leur distribution aux citoyens sera assurée à travers les structures, comités et associations de la société civile.

Le gouvernement « compte beaucoup sur la vigilance, la conscience et la solidarité de la population en cette phase de mobilisation citoyenne contre l’expansion du Coronavirus ».