24 détenus du Hirak ont été condamnés lundi 24 février à des peines différentes par deux tribunaux à Alger, a rapporté le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) sur sa page Facebook.

Le tribunal de Sidi Mhammed a condamné 3 détenus à 6 mois de prison dont 4 mois ferme. Il s’agit de Saïd Madi, Kamel Ouarab et Oussaidene Ahmed. Ils avaient été arrêtés lors d’une manifestation nocturne contre la présidentielle du 12 décembre en novembre dernier.

Ils quitteront la prison lundi.

Le tribunal de Bainem a condamné 21 personnes à 50 000 DA d’amende pour « attroupement non armé » et « trouble à l’ordre public » présumés. Ils avaient été interpellés puis relâchés lors de la première manifestation nocturne à Alger, deux semaines avant l’élection du 12 décembre.

A noter également que Yacine Elouareth et Toufik Kerfa ont été libérés lundi. Ils ont été arrêté le 24 novembre et ont été condamnés à un an de prison ferme en première instance puis à 3 mois de prison ferme en appel.