Une vue de l’aéroport de Milan Linate (dr)

La compagnie nationale Air Algérie a décidé de suspendre ses vols vers Milan, à partir du mardi 10 mars 2020. La compagnie assure trois vols par semaine vers la capitale économique du Nord de l’Italie et avait  maintenu ses liaisons en dépit de la situation sanitaire inquiétante avec la propagation du Coronavirus au Nord de l’Italie.

Toute la région est mise sous quarantaine par décision des autorités italiennes isolant plus de 15 millions d’italiens du reste du pays. L’Italie est devenue le deuxième grand foyer du Coronavirus dans le monde après la Chine avec 7375 cas dont 366 décès. L’Italie est également le principal « exportateur» du virus vers l’Afrique avec la France, l’Espagne et la Chine.

Ce lundi 9 mars, la compagnie Alitalia a suspendu ses vols vers Milan.  C’est le cas également pour Royal Air Maroc. Des dizaines de compagnie aériennes ont cessé de desservir le Nord de l’Italie depuis plusieurs semaines comme American Airlines, Qatar Airways, Korean Air, Finnair, SAS, Delta ou Royal Jordanian.

Mohamed Charef, conseiller du PDG d’Air Algérie, a déclaré, ce lundi 9 mars, à Echourouk que les vols d’Air Algérie se poursuivaient « normalement » vers Milan et que les mesures préventives prises par les autorités italiennes n’ont eu « aucune incidence » sur le programme des vols. Il n’a pas expliqué pourquoi Air Algérie a maintenu ses vols alors que l’épidémie du Coronavirus prenait une grande ampleur au Nord de l’Italie.

Air Algérie a déjà suspendu ses vols vers la Chine. Des informations, relayées par la presse dernièrement, ont fait état d’une volonté d’une reprise des liaisons aériennes par le pavillon national. La plupart des compagnies aériennes ont prolongé la suspension des vols vers la Chine jusqu’à la fin avril 2020.