Le ministre des Travaux publics et des Transports, Farouk Chiali, a indiqué samedi que le projet de renforcement et de réparation de la piste principale de l’aéroport international d’Alger Houari Boumédiène sera réceptionné d’ici fin juillet prochain, appelant l’entreprise réalisatrice, Cosider, à accélérer la cadence des travaux.

S’exprimant en marge d’une visite d’inspection et de travail effectuée à l’aéroport, M. Chiali a affirmé que le groupe public Cosider dispose de capacités nécessaires pour booster les travaux de renforcement et de réfection de la piste principale et des annexes de l’aéroport international d’Alger en vue de réceptionner le projet d’ici fin juillet prochain, au lieu du délai prévisionnel arrêté par l’entreprise à fin août.

Saluant les efforts déployés par les autorités locales de la wilaya d’Alger qui ont accordé toutes les facilités et les conditions nécessaires à l’entreprise Cosider pour qu’elle puisse réaliser les travaux dans de « bonnes conditions », M. Chiali a insisté sur l’urgence de parachever les travaux le « plutôt possible » en raison du rôle « important que joue cette infrastructure aéroportuaire qualifiée de « stratégique » sur le plan économique.

Tout en soulignant que la prochaine reprise de l’activité de l’aéroport international d’Alger reste liée à l’amélioration de la situation sanitaire notamment au niveau mondial, le ministre des Transports a assuré que les travaux de réfection de la piste principale devraient être parachevés avant la reprise du trafic aérien international.

« Nous sommes en train de constater, aujourd’hui, avec les engagements pris par les dirigeants du groupe Cosider et l’apport des autorités locales d’Alger que la réception du projet se fera en principe avant la reprise du trafic international », a-t-il fait savoir lors de cette visite en compagnie du wali d’Alger, Youcef Cherfa, du PDG de Cosider Lakhdar Rekheroukh et du président de l’Assemblée populaire de la wilaya d’Alger Abdelkrim Bennour.

Dans ce contexte, M. Chiali a affirmé que la reprise de l’activité du transport aérien dépendra de l’évolution de la pandémie du coronavirus, précisant que « la décision sera prise en concertation avec les secteurs concernés notamment celui de la Santé ».

Selon l’exposé présenté par le directeur des Travaux publics de la wilaya d’Alger, Abderrahmane Rahmani, les travaux du projet de parachèvement de la piste, confiés initialement, en décembre 2014, à l’entreprise Erthb Haddad, avaient accusé un arrêt en raison des procédures de résiliation engagées.

Repris par Cosider en février 2020, le délai de réalisation de ce projet a été diminué de 12 à 6 mois, avec un montant de marché estimé à près de 2,6 milliards de DA.

Précisant que le taux d’avancement global du projet est à 42%, M. Rahmani a expliqué que la consistance des travaux consiste en la réparation totale de la piste principale, des pistes secondaires pour des taxiways et de deux parkings avions d’une superficie de 16.000M² et de 9 bretelles d’un linéaire global de 2.000 m.

Le renforcement de la piste principale permettra, selon l’intervenant, la mise à niveau de l’infrastructure aéroportuaire conformément aux normes internationales exigées par l’Organisme international des aéroports civils (OAIC).

L’objectif escompté à travers ce projet est celui d’adapter la piste principale de l’aéroport à la recevabilité des aéronefs Airbus 380, gros-porteurs long-courriers à double pont, a-t-il noté.